SEM

18 Mar
SEM
par Leila
18 Mar
SEM
par Leila

La stratégie marketing Google: toujours plus de rentabilité?

Poignets enchainés par GoogleLe nettoyage de printemps des services Google

L’annonce est tombée il y a quelques jours : Google Reader vit ses dernières heures et sera fermé définitivement le 1er juillet prochain. Coup dur pour les millions d’utilisateurs qui consultaient leurs flux RSS grâce à ce service et qui y ont sauvegardé de nombreuses informations. La réaction ne s’est d’ailleurs pas fait attendre et la grogne sur les réseaux sociaux a rapidement pris une ampleur inattendue : pendant deux jours, Google Reader était en tête des sujets de discussion sur Twitter et une pétition en ligne a déjà rassemblé près de 100 000 signatures ! Une réaction symptomatique d’une dépendance grandissante à Google et ses outils ? Possible… Car non content de drainer plus de 98% des recherches sur Internet, Google a également su s’adapter au développement des nouvelles technologies et proposer un florilège de services à ses utilisateurs, à la fois sur le web et sur mobile.

Petition Google Reader

La pétition contre la fermeture de Google Reader publiée sur Change.org

Mais parmi la centaine de services proposés par Google, certains, comme Google Reader, ne sont pas jugés suffisamment rentables par la firme et vont ainsi disparaître à l’occasion d’un grand  Nettoyage de Printemps. «Pour saisir un maximum d’opportunités, nous avons besoin de resserrer notre offre de produits», tel est l’argument avancé par Google sur son blog pour justifier sa démarche. Résultat : une dizaine de services, dont Apps Script, Google Building Maker ou encore Google Cloud Connect, disparaîtront entre avril et septembre 2013. Ce n’est pas la première fois que la firme internationale met fin à certains de ses programmes. En effet, Google avait déjà effectué une première vague de tri en septembre 2011, fermant une dizaine de services tels que Google Desktop ou Google Notebook, avec la volonté affichée de rediriger les ressources vers des programmes plus rentables.

Une stratégie marketing bien ficelée

En somme, Google développe une stratégie marketing bien ficelée qui consiste à se positionner sur tous les marchés de l’Internet, quitte à rectifier le tir a posteriori lorsqu’un des services proposés ne s’avère pas convaincant. Un panel de choix innovants et performants et une gratuité appréciés par tous qui permettent de répondre aux besoins de chacun. Omniprésent, le géant du Net a su se rendre absolument indispensable pour la plupart des internautes avec des services gratuits et simples d’utilisation qui facilitent l’usage du web dans tous ses aspects.

Toutefois, comme en témoigne le cas Google Reader, une trop grande confiance en Google peut mener à des déconvenues. Externaliser certains services, notamment en entreprise, peut vite devenir problématique si une éventuelle fermeture pèse comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête des internautes. Car malgré le déclin invoqué pour justifier la fermeture de Google Reader, il n’en reste pas moins que le lecteur de flux de Google restait l’un des plus populaires. Heureusement, il existe de nombreuses solutions indépendantes très efficaces vers lesquelles les internautes peuvent se rabattre, en témoigne la soudaine migration des utilisateurs de Google Reader vers Feedly. Mais dans d’autres cas, et surtout pour les professionnels du web, l’alternative n’est pas aussi évidente à envisager…

Logo Google Shopping

Google Shopping est désormais payant.

En effet, Google semble de plus en plus enclin à proposer des services payants, auxquels certains acteurs du web ne peuvent ou ne pourront pas échapper. Pour preuve de cette démarche : le passage du service Google Shopping (qui permet aux boutiques en ligne de mettre en avant leurs produits dans les résultats de recherche Google) auparavant gratuit, à une formule payante. En plus de cette monétisation, Google a annoncé une mise à jour à venir qui devrait porter sur la qualité des sites e-commerce. En bref, Google pénaliserait les sites de vente en ligne qu’il jugerait de mauvaise qualité. Résultat : ceux-ci seraient obligés de se tourner vers Google Shopping pour être plus visible.

• Publié dans SEM •

À propos de Leila

Chef de projet SEO et webmarketing, Terminator de l'orthographe et Pinterest addict... Malgré mon profil littéraire et mon goût pour les mots bien choisis, je n'ai pas encore trouvé la clé pour savoir me présenter en bonne et due forme.

écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*