Fiches pratiques

07 Juil
Fiches pratiques
par Justine
07 Juil
Fiches pratiques
par Justine

Les 10 commandements de la landing page optimisée conversion

La landing page, qu’est ce que c’est ? « Page d’atterrissage » en français, il s’agit d’une page dédiée à la réalisation d’une action particulière par l’internaute dans un but précis : la validation d’un panier, le remplissage d’un formulaire, une page faisant suite à une annonce Adwords … Mais alors comment persuader l’internaute de passer à « l’action » ? Découvrez  les 10 commandements de la landing page qui convertit.

1er commandement : Déterminez un objectif unique

Si la page d’atterrissage a pour but la réalisation d’un objectif de conversion, celui-ci peut être de plusieurs natures : récolte d’email client, souscription à une newsletter, acte d’achat… Il est donc essentiel de commencer par définir l’intention principale de la page. Quel est alors l’objectif de la conversion ? Une fois défini, il servira de ligne directrice pour la suite.

2ème commandement : Jouez la simplicité

Si la page doit remplir un but précis, tout le contenu doit donc tendre vers cet objectif et ne pas se disperser. Cela passe notamment par un design minimaliste, avec un focus autour de l’acte de conversion : le wording doit être court mais impactant.

3ème commandement : Misez sur l’humain

Autre astuce : l’utilisation d’une photo montrant une personne fait généralement grimper le taux de conversion. En effet, vous n’êtes plus un simple site mais êtes associé à un visage. L’internaute a alors beaucoup plus de facilité à créer une connexion avec vous. On ajoutera à cela les éléments d’identité du site : logo, charte graphique… L’entreprise doit être identifiable au premier coup d’œil.

4ème commandement : Exploitez votre valeur ajoutée

Pourquoi l’internaute devrait-il cliquer sur votre call to action ? Quel bénéfice va-t-il en retirer ? Afin de déterminer votre valeur ajoutée mettez vous à sa place et trouver au moins 3 bonnes raisons pour l’internaute de convertir. Votre réflexion doit s’orienter autour de deux questions :

– Qu’apportez-vous de particulier à l’internaute ?

– Qu’est ce qui vous rend différent de vos concurrents ?

Une fois ce travail fait, il suffit de dégager le bénéfice principal des 3 raisons trouvées. Celui-ci deviendra alors le titre de votre landing page.

5ème commandement : Valorisez votre call to action

Cela peut paraître évident mais une bonne landing page c’est surtout un call to action simple et efficace. Il doit être visible, incitatif et apparaitre au dessus de la ligne de flottaison. A noter que le wording joue pour beaucoup : être engageant, de préférence en utilisant des verbes d’action par exemple « Ajouter au panier » ou encore « Je m’inscris ». Un call to action qui convertit n’est pas seulement un bouton bien optimisé, c’est l’ensemble des éléments de la page d’atterrissage qui vont concourir au succès des conversions.

6ème commandement : Soyez rapide

Afin de minimiser le taux de rebond, il est essentiel que le temps de chargement soit le plus rapide possible. Plus le temps d’attente est long, plus l’internaute a de chance de quitter la fenêtre. Pour éviter ce phénomène, attention notamment au poids des images qui doivent être optimisées en conséquence.

7ème commandement : Travaillez la réassurance

Afin d’assoir sa crédibilité, une landing page a besoin d’éléments de réassurance qui viennent prouver à l’internaute qu’il peut avoir confiance en le site. Pour cela deux solutions :

– Mettre en avant des éléments de réassurance. Par convention, il s’agit le plus souvent d’icônes présentant les labels ou notes consommateurs obtenus. Pour les débutants, on retient cinq essentiels : la sécurité, les normes et certifications, les moyens de paiement, les délais et méthodes de livraison et le SAV.

– Autres formes de réassurance, les témoignages types « Ils parlent de nous » sont également efficaces. Leur plus : une approche plus humaine.

8ème commandement : Donnez envie

Pour inciter les internautes à la conversion rien de mieux qu’une carotte : la promesse d’une récompense en contrepartie d’une action fera grimper votre taux de conversion. Cela peut être une période d’essai gratuite pour un logiciel, un devis gratuit si vous êtes un prestataire, ou le téléchargement livre blanc sur votre domaine d’expertise.

9ème commandement : Adoptez les tests A/B

Pour une landing page qui performe, une seule solution : il faut tester, tester et tester. Votre page doit faire l’objet d’une démarche d’optimisation continue pour s’adapter aux évolutions des internautes et de leurs besoins. Dans cette optique les tests A/B sont vos meilleurs alliés.

10ème commandement : Et après ?

Une fois que vous avez obtenu la conversion souhaitée, n’oubliez surtout pas de remercier l’internaute ! Au delà de la simple page de remerciements, c’est là qu’intervient la remise de la fameuse récompense.

Enfin, sachez qu’il n’y a pas de solution absolue. Ces Tables de La Loi de la landing page sont une base d’optimisation. Il vous faudra les adapter et les moduler selon les spécificités de votre problématique. A vous de jouer !

Sources : http://www.webmarketing-conseil.fr/comment-creer-landing-page/
http://fr.oncrawl.com/2016/infographie-7-astuces-pour-creer-une-landing-page-qui-transforme/
https://fr.semrush.com/blog/psychologie-marketing-par-quoi-nos-decisions-sont-influencees/
https://www.quicksprout.com/2013/10/17/the-anatomy-of-a-high-converting-landing-page/
Crédit image : Flaticon

• Publié dans Fiches pratiques •

À propos de Justine

Chef de projet SEO en herbe !