Divers

10 jan
Divers
par Anne Lise
10 jan
Divers
par Anne Lise

Free mobile: une campagne virale sur mesure pour les geeks

Pour orchestrer son lancement, Free mobile a uniquement tablé sur le viral, connaissant à l’avance son public : les internautes, et plus précisément, les geeks. Non pas que tout les internautes soient tous des geeks, mais depuis le lancement de son offre internet, beaucoup de « geeks » se sont reconnus dans ce FAI (on pense par exemple aux capacités de stockages offertes à ses abonnés qui ont généré l’hébergement de miroirs pour de nombreux logiciels libres et distributions linux).
Aussi, la campagne de Free à commencée tout naturellement sur… twitter, le réseau social préféré des technophiles.  Et c’est Xavier Niel (PDG de Free) qui a posé le premier tweet:

"La fusée est sur la rampe de lancement"

Le message est immédiatement interprété : l’offre mobile de free est imminente. A partir de ce tweet, les « freenautes » n’ont de cesse de traquer les messages codés du FAI qui sont délivrés au goutte à goutte sur leur site dédié.

On y voit ainsi apparaitre le 5 janvier sur le site de free mobile une fusée composée de symbole au format ASCII, (dans la suite logique du tweet de Xavier Niel) :


Le chiffre 1337, quand à lui, fait référence au Leet, langage né dans les années 80 et utilisé par les technophiles. Le lendemain, la fusée se retrouve ornée d’une suite de chiffres et de lettres :«efb7929e6a5b7dcc6ebb79aa3c45af13». Le mystère s’épaissit pour les non-initiés mais les experts en technologies trouvent rapidement un message caché : cette suite de lettres et de chiffres serait un code issu de l’encodage Hash MD5 qui signifie « Je ne sais pas ».   Mais dans la norme de codage ASCII, ce message signifie aussi « Xavier Niel rejoint la course, c’est parti ».
Pour les autres internautes, la page Facebook de Free sert également à distiller des messages moins énigmatiques tels que des conseils pour changer d’opérateurs ou pour débloquer son téléphone.
Le 6 janvier toujours, la fusée, emblème de la campagne virale de Free mobile refait son apparition sur le site free.mobile mais cette fois dans un format plus retrogame.


Parallèlement, sur twitter, apparaît un compte du nom de @mamieducantal. Celui-ci fait référence à une phrase du patron d’orange déclarant que «La mamie du Cantal n’a pas besoin de la même offre qu’un geek à Paris». La mamie ne se prive pas, alors, d’envoyer des tweets impertinents à tous les influenceurs du web, félicitant Jamel Debouzze pour son humour et interpellant Loic Lemeur sur ces tweets. Le compte disparait aussi vite qu’il est apparu, raflant au passage plus de 3000 followers. Impossible de vérifier si le compte était animé par l’équipe de communication de Free ou par un internaute blagueur mais la mamie du cantal a fortement intéressée le web pendant quelques jours.

@mamieducantal

Et puis hier, Xavier Niel twette pour la deuxième fois : « Les sanglots longs des violons de l’automne bercent mon coeur d’une langueur monotone », en référence au code utilisé par les alliés pour le débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes.
Enfin, juste avant le lancement de la conférence de presse annonçant les tarifs de l’opérateur mobile, le code source du site dédié se remplit de messages étonnants :

<!– Ca y est : on harnache les chevaux aux roulottes –>
<!– Update : La caravane se met en route vers le chateau –>
<!– Le chateau est enfin en vue mais on n’aperçoit pas encore bien les pelouses –>
<!– Ah, elles ont l’air bien entretenues les pelouses… Demain journée portes ouvertes au Chateau! –>
<!– Amitiés à nos amis de Meudon et pour les MMS c’est
quand vous voulez!
On espère que notre petite blague matinale vous a
fait marrer autant que vos camarades d’Issy nous font marrer
Les Romanos de Montpellier –>

Un clin d’œil très osé au patron de Bouygues Télecom, Martin Bouygues qui avait déclaré «Le château m’a coûté une fortune, ce n’est pas pour que des romanichels viennent s’installer sur ma pelouse».
La campagne se termine en apothéose lors de la conférence de presse, mobilisant un nombre impressionnant de twittos mais également de visionnage du live sur Dailymotion (plus de 440 000 vues).

Free aura mené sa campagne avec beaucoup de panache, répondant à l’attente de sa clientèle de façon originale et néanmoins juste. Tout s’est joué sur le sous-entendu et la connotation des messages. Or les jeux de pistes rendent chaque étape plus excitante que la précédente, créant un buzz de plus en plus gros. De plus, le fait de jouer sur des références très pointues (le langage ACSII ou encore l’encodage Hash MD5) génère un grand contentement chez ceux capables de les décoder.
Cette cible marketing a sans nul doute été atteinte puisque le buzz sur internet a atteint un paroxysme assez équivoque avec 3 millions de visites sur le site dédié dès ce matin. Les tarifs ici.

Source: code source, référence, historique, twitter

• Publié dans Divers •

À propos de Anne Lise

Chef de projet, a fait du SEO, de l’éditorial web et de la veille ses spécialités. @barbie_geekette veille au quotidien sur l’actu du web.

écrire un commentaire

Ouvrir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*



Fermer