SEM

08 Avr
SEM
par Anne Lise
08 Avr
SEM
par Anne Lise

Vers un retour du bouton de suppression dans les SERP ?

Dans un brevet intitulé « Permitting users to remove documents » publié fin 2013, Google présente son projet d’associer un bouton de suppression à chaque lien présent dans ses pages de résultats. Pour chacune de ses requêtes, l’internaute pourrait ainsi masquer les résultats qu’ils ne trouvent pas pertinents. Le bouton de suppression dans les SERP a déjà été proposé aux utilisateurs connectés il y a quelques années, mais Google l’avait retiré au motif qu’il n’était pas utilisé. Si cette fonctionnalité n’est pas vraiment nouvelle, sa finalité est en revanche inédite. En effet, le bouton n’avait à l’époque aucun impact sur le positionnement d’une page dans les SERP. Il pourrait désormais influencer le score de qualité d’une page et donc son classement dans les résultats.

Les objectifs de l’ajout du bouton « supprimer » dans les SERP

Comme par le passé, l’intégration du bouton de suppression permettrait aux internautes de supprimer les résultats de recherche qu’ils jugent indésirables : les pages qui ne les intéressent pas dans le cadre de leur recherche ou de manière générale, les pages de spam ou encore les contenus qu’ils jugent inutiles ou offensants.

Désormais, le bouton de suppression serait aussi un précieux support d’informations pour Google, qui mettrait à profit cette modération gratuite pour lutter contre le spam. Cet objectif est d’ailleurs clairement énoncé dans le brevet : « remove list information associated with only legitimate users might be aggregated to reduce the effects of spamming ».

Nous pouvons supposer qu’un tel outil permettrait également à Google de personnaliser davantage encore les résultats de recherche de ses utilisateurs connectés.

Différentes options de ciblage

D’après le brevet de Google, plusieurs options seraient proposées à l’usager lors de la suppression d’un lien sur une page de résultat :

– suppression de la page ciblée uniquement
– suppression de toutes les pages rattachées au nom de domaine
– suppression de la page ciblée et des documents associés à cette page

L’usager pourrait aussi paramétrer la durée d’application de la suppression :

– seulement pour la recherche en cours
– pour toute la session
– pour toutes ses recherches et sessions

Quelle que soit l’option choisie, la suppression d’un lien serait bien sûr réversible.

Schéma - bouton suppression SERP

Un nouvel indicateur de qualité ?

Par l’agrégation des listes de liens supprimés par un certain nombre d’usagers, Google entrevoit la possibilité d’élaborer un nouvel indicateur pour juger de la qualité d’une page web.

« The system may aggregate information regarding documents that have been removed by a group of users and assign scores to a set of documents based on the aggregated information. […] The IR score, link-based score, and remove list score may be combined in some manner to generate a total score that is assigned to a document. »

Le nouvel indicateur serait ainsi combiné à l’IR score (score de pertinence lié au contenu et à la structure de la page) et au PageRank (note de popularité) pour générer le score total attribué par Google à une page web.

schéma bouton supprimer

Certains spécialistes emploient déjà le terme de « Remove Rank ». Plus une page ou un site web serait supprimé des SERP, plus il serait dévalorisé. Le nouveau filtre aurait donc certainement un impact sur le classement des résultats de recherches.

« This information can then be used to remove the document from future access by the user, including its appearance in search results. This information may also be collected from a group of users and used to improve the quality of search results for all users »

Le risque de negative SEO

Si le bouton de suppression apparaît comme un outil complémentaire intéressant pour lutter contre le spam et favoriser les contenus et sites de qualité, il pourrait facilement être détourné de ses fonctions par des usagers malveillants. Certains l’utiliseraient en effet dans le simple but de porter atteinte au positionnement de leurs concurrents. Le risque de negative SEO est tel qu’il pourrait suffire à empêcher le retour du bouton de suppression dans les SERP.

Dans leur support de présentation, les auteurs du projet distinguent les utilisateurs « légitimes » des utilisateurs « illégitimes », affirmant que les suppressions de résultats effectuées par des spammeurs ne seraient pas prises en compte pour le calcul du « score de suppression » d’une page web. Encore faudra-t-il que le moteur réussisse véritablement à séparer le bon grain de l’ivraie.

Anticiper l’arrivée du bouton de suppression

Le bouton de suppression n’est encore qu’un projet et aucune date de mise en place n’a pour le moment été avancée par Google. Néanmoins, mieux vaut se préparer à cette éventualité plutôt que de prendre le risque d’être un jour victime de ce nouveau filtre de recherche.

On ne le répétera jamais assez : les textes des balises title et des meta description doivent faire l’objet d’un soin particulier. Avec le nouveau bouton, certains usagers pourraient décider de sanctionner des résultats qu’ils jugent de prime abord comme étant de piètre qualité : répétition abusive de mots clés, fautes d’orthographe, tournures maladroites, textes tout en majuscules… Evitez l’écriture automatisée des balises title et des meta description. Des textes rédigés par vos soins seront toujours plus naturels et plus pertinents. Ces textes doivent par ailleurs refléter fidèlement le contenu de la page à laquelle ils sont associés. Ne faites pas miroiter à l’internaute une information ou un produit que vous n’êtes pas en mesure de lui fournir. Vous perdriez probablement sa confiance et le filtre de suppression serait alors un moyen pour lui d’écarter provisoirement ou définitivement votre site lors de ses recherches.

Sources :

http://www.google.com/patents/US20130332455
http://blog.internet-formation.fr/2014/03/vers-un-bouton-supprimer-dans-les-serp-de-google/
– Image à la une : http://blog.touchedeclavier.com

• Publié dans SEM •

À propos de Anne Lise

Chef de projet, a fait du SEO, de l’éditorial web et de la veille ses spécialités. @barbie_geekette veille au quotidien sur l’actu du web.

écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

1 commentaire sur cet article

  1. I kinda like Fall too.Through the eyes of those lucky enough to enjoy it of course.Also, why can’t Starbucks here serve pumpkin spice latte because I’m dying to try it.Enjoy your Fall we;eind!Alkson&#8217es last awesome post…

Lire les commentaires