AMP : le framework pour alléger les contenus mobiles

La possibilité de consulter des contenus web sur supports mobiles a considérablement changé notre accès à l’information. Smartphones et tablettes sont désormais des biais indispensables pour consommer de l’information et les éditeurs comptent de plus en plus sur ces supports pour atteindre les internautes, parfois pour le meilleur, mais souvent pour le pire !

Et pour cause, la plupart du temps les pages mobiles prennent du temps à charger et ont tendance à décourager le lecteur qui zappe sur un autre contenu. Google s’est donc associé à d’autres géants du web pour proposer un framework opensource en html répondant au doux nom de Accelerated Mobile Pages (AMP pour les intimes) qui a pour objectif, comme son nom l’indique, d’améliorer les performances des contenus mobiles.

Ainsi, des pages riches en contenus tant vidéos, graphiques que publicitaires devraient se charger de manière quasi instantanée grâce à ce nouvel apport : un projet basé sur des technologies existantes qui permet aux sites web d’alléger leurs pages, comme l’annonce Google sur son blog. Tout un programme pour la firme qui semble plus que jamais placer les contenus mobiles au cœur de ses évolutions.

Comment ça fonctionne ?

Fortement mis en avant par Google, ce projet est à l’initiative d’une trentaine d’éditeurs parmi lesquels, outre la firme de Mountain View, on compte aussi Twitter, Pinterest ou encore LinkedIn.

APM HTML est donc un framework html opensource qui permet, en fait, de placer les contenus en cache pour les afficher de manière instantanée sur les versions mobiles des différentes plateformes.

Concrètement, les développeurs de site vont pouvoir l’utiliser et l’adapter selon leurs besoins et les CMS vont désormais proposer des extensions pour fournir des contenus avec les 2 formats, WordPress planche déjà sur une extension de ce type. Ainsi, les éditeurs de contenus vont pouvoir développer leurs contenus de manière classique et en parallèle les proposer au format AMP Html pour faciliter leurs prises en compte et leurs affichages sur les plateformes mobiles.

Concrètement, le fonctionnement peut être schématisé comme suit : (captures d’écran issues d’un article de Danny Sullivan de Search Engine Land présent lors du lancement du projet)

Contenus actuels vs contenus avec AMP

Le fonctionnement concret d’AMP

Chaque plateforme identifiera donc la présence de contenus en AMP HTML et les mettra en cache pour les afficher quasi-instantanément.

Une démo via Google.

Pour une fois, la communication de Google sur le projet est sans ombre et la firme propose déjà une démo en ligne de la recherche adaptée pour AMP. Pour cela rendez vous sur Google Inside Search avec votre smartphone puis cliquez sur le lien proposé (http://g.co/amp ) pour tester certaines requêtes : fashion, syria, nytimes etc.

Et le résultat est là :

Pour les infos, les contenus proposant un format AMP sont affichés sous forme de carrousel comme sur l’image 1 et en cliquant sur l’article de votre choix, celui-ci s’affiche de manière quasi instantanée sur votre écran. Lorsqu’il n’y pas (encore) de contenus au format AMP parmi les résultats ou que d’autres contenus ne sont pas au format AMP, ceux-ci s’affichent sous forme de liste comme sur la photo 2, soit sous le carrousel quand les 2 types de contenus cohabitent, soit en tête de page quand aucun contenu n’est au format AMP. Ces contenus chargent normalement, donc moins vite que les contenus au format AMP.

Les images sont aussi présentées sous forme de carrousel quand elles sont issues d’un contenu AMP. Tous les contenus au format AMP seront en fait visiblement mis en avant sur les SERPs.

Ce projet constitue ainsi clairement un nouveau push, de la part de Google notamment, vers le mobile avec une mise en avant très nette des contenus AMP par rapport aux contenus en html classique. Une bonne nouvelle pour les éditeurs de contenus mais qui va demander un temps d’adaptation. Sur un plan SEO, le fait de faire cohabiter 2 versions d’une même page exigera de mettre en place un système de canonical mais apparemment Google devrait bien le tolérer puisqu’il le recommande !

Le mobile se situe aujourd’hui véritablement au cœur de la recherche, il n’est plus question de faire l’impasse sur cette problématique lorsqu’on mise en partie sur le levier SEO pour être visible. Alors, êtes-vous prêts pour l’AMP ?!

En savoir plus sur le projet AMP