SEM

14 Juin
SEM
par Marc
14 Juin
SEM
par Marc

« Not-provided » : le précieux outil de Google pour relancer Adwords ?

Google not provided

source: http://www.pullseo.com/not-provided-sous-analytics-creuser-pour-trouver/

Source de frustration des web marketeurs et analystes web, le « not provided » mis en place par Google empêche de connaître via les outils Web Analytics les mots-clés à l’origine des visites d’internautes sur une page web. Alors que le taux de mots-clés, issu de la recherche organique de Google, apparaissant en not provided ne cesse d’augmenter, les solutions pour mettre la main sur ces données cachées apportent quelques pistes mais ne fournissent pas d’informations exactes.  Officiellement, Google défend cette décision comme un engagement pour la sécurisation des données personnelles des internautes, mais quels sont les enjeux réels pour la firme de Mountain View ?

Not provided : des données inaccessibles

Indicateurs indispensable pour les webmarketeurs désirant connaître les requêtes sources de trafic, ces données disparaissent en « not provided » lorsqu’un utilisateur est connecté à un service Google (Gmail, Google +, Youtube..) et qu’il utilise les navigateurs Firefox, Safari et Chrome depuis sa version 25. Plusieurs techniques ont été mises au point sans réussir à trouver une faille au système sécurisé de navigation de Google. L’utilisation des outils Google Webmaster Tools ou de filtres Analytics offre des indices intéressants au sujet de ces mots-clés sources de trafic, comme leur position dans les moteurs de recherche, le titre de la page de destination… Ces techniques continuent de se perfectionner mais ne permettent toujours pas de connaître avec certitude ces mots-clés non-fournis.

Google not provided

Source: http://www.agence404.com/referencement/chrome-25-not-provided.php

Google veut sécuriser les données de navigation des internautes

L’origine du Not provided est la mise en place par Google d’un protocole de sécurisation des données de navigation (SSL). Selon un article de Julien Coquet, la firme de Mountain View souhaite ainsi sécuriser les données personnelles des internautes et protéger leur utilisation par des sites tiers ou des hackers. Cette décision de Google est aussi une réponse liée à l’inquiétude des gouvernements européens et américains pour les données personnelles stockées par Google. La firme a ainsi devancé les attaques de législateurs ou d’avocats lui reprochant la diffusion de données liées à la vie privée des internautes.

La limite à cette protection des données : Adwords

Si Google souhaite protéger les données de navigation des internautes, sa mission de protection connaît une limite, son système publicitaire payant Adwords. Google souhaite aujourd’hui encourager l’utilisation de ce service, source principale de revenus pour la firme. En effet, Adwords est actuellement l’unique moyen de connaître les mots-clés recherchés par les internautes ayant cliqué sur une annonce Adwords. Coupler le référencement naturel avec une campagne Adwords est donc la solution pour les web marketeurs pour connaître et analyser la performance d’une requête sur Google.

Not provided : les enjeux pour Google

Avec l’augmentation constante de la part des mots-clés en not-provided, Google encourage l’utilisation de campagnes Adwords, mais est-ce la seule solution pour la firme de Mountain View ?

Avec l’arrivée de la version payante d’Analytics désormais disponible en France, on pourrait imaginer que les partenaires premium exercent une pression de plus en plus importante sur Google pour connaître les mots-clés not-provided. Dans le cas où la version payante d’Analytics ne connaît pas le succès espéré, Google se résignera-t-il à mettre à disposition des partenaires premium l’accès aux données not provided ?

Une autre solution suggérée par Sam Crocker serait que Google autorise la consultation des données not provided pour les sites assurant une protection des données de navigation (SSL). Le nombre de sites fonctionnant un protocole sécurisé (https) devrait ainsi augmenter rapidement avec une sécurisation globale des données de navigation sur le web.

Google s’attire les foudres du monde du référencement naturel avec une communication trouble des critères des mises à jour Penguin et Panda. Le not provided accentue l’exaspération des professionnels du web marketing. On peut imaginer que d’autres moteurs de recherche comme Bing, Yahoo ou encore Qwant profitent de cette exaspération du monde du référencement pour proposer des outils gratuits et complets de Web Analytics. En donnant accès au not-provided par exemple, ces solutions pourraient devenir des alternatives intéressantes pour les web marketeurs. Le problème est que ces alternatives sont très peu utilisées par les internautes, seuls véritables décideurs de l’avenir du moteur de recherche. Même si personne n’est directement obligé d’utiliser le moteur de recherche Google, sa place de leader est loin d’être remis en cause pour le moment.

 

 

• Publié dans SEM •

À propos de Marc

Chef de projet à l'écoute des moteurs de recherche pour mieux les apprivoiser, explorateur de l'univers infini du web en veille permanente.

écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

1 commentaire sur cet article

Lire les commentaires